Découvrir Froidfond


Commune du Nord Ouest Vendée, la commune est très attractive par sa situation géographique :

  • à quelques minutes de Challans, ville de plus de 15000 habitants, qui offre tous les services.
  • à une demi heure de la mer, avec un grand choix de plages réputées : Saint-Jean-de-Monts, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Noirmoutier ....
  • à une demi heure de la préfecture La Roche-sur-Yon
  • à trois-quarts d'heure de Nantes, la ville phare du grand ouest de la France.
Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.

D'où vient le nom de la commune ?

Il y avait peut-être quelque témérité de leur part à ne pas suivre l'ordinaire usage et à insurger les habitants de la commune contre l'orthographe officielle, en écrivant "Froidefont" au lieu de "Froidfond"... Des auteurs, en effet, prétendent que l'éthymologie de ce nom vient de la nature du sol, qui est froid et argileux, frigida tellus, frigidum fundum, terre froide, fonds froid ou Froidfond. Cette opinion paraissait inadmissible car dans les manuscrits latins, on trouvait invariablement : "Prioratus de Fonte frigido". Ce n'était donc pas dans le mot latin fundum qu'il fallait chercher l'éthymologie de Froidfond mais dans le mot fons, fontis. Ce dernier signifiait "fontaine"; à l'époque, beaucoup se sont alors demandés si la localité n'était point remarquable par la fraîcheur et l'abondance de ses sources ("le Puits des Landes", "la source de la Thécinière", "la source de la Ferronnière", "le réservoir de Babé", "la fontaine de Coudrie").

Un arrêt du Parlement de Paris en date du 21 juillet 1518 l'écrit "Fredeffons" ainsi que la plupart des auteurs de l'époque.

Il y avait donc aucun doute sur l'étymologie de ce nom et dès lors, l'orthographe la plus rationnelle était celle-ci : Froidefont. L'orthographe actuelle date de la fin du XIX° siècle.